Carlit.net, le site de Pierre Baco
Accueil Le logiciel libre, c'est quoi? Infos sur le Matériel Liens Utiles
Associations
Grâce à la loi du 1er Juillet 1901, la France est le paradis des associations. En 2002, plus de 33% des français faisaient partie d'au moins une association (source INSEE). Et chaque année, 60.000 nouvelles associations sont enregistrées.

Si le secteur sportif et culturel reste le plus important, les associations agissent également dans tous les domaines de la vie sociale, économique et politique. Et bien que le courant associatif reste largement bénévole, les associations emploient pourtant plus de 800.000 salariés à temps plein. Selon leur taille et leurs moyens, les besoins informatiques des associations peuvent donc être forts différents...

Les logiciels libres peuvent répondre aux besoins de votre association.

Avant d'investir dans un nouveau système informatique, je vous invite à lire les paragraphes suivants pour le vérifier.

Et si vous souhaitez en savoir plus, contactez-moi au 06.30.58.69.29 ou laissez moi un message ICI.

Carlit.net: le partenaire de votre association.

Dès qu'une association atteint un nombre conséquent d'adhérents, ou que son activité implique le traitement d'un gros volume de données, le recours à l'informatique s'avére vite indispensable. Malgré l'aide bénévole de ses membres, une association de dispose pas toujours des compétences ou des moyens nécessaires pour disposer d'une plate-forme informatique stable, simple et économique.

Pour que votre association puisse se consacrer entièrement à sa vocation première, Carlit.net vous propose des solutions destinées à :   Carlit.net peut vous assurer un soutien efficace, local et constant, sur tous les aspects de votre système:
Toutes ces prestations sont proposées sous forme de contrats modulables (choix des options, nombre de postes, fréquence de passage), ou sous forme d'interventions ponctuelles facturées à l'unité. Au niveau logiciel, toutes les combinaisons de systèmes et d'applications Windows et Linux disponibles peuvent être prises en compte.

Retour Haut de page

Favoriser l'utilisation des logiciels libres dans les associations.

Note: Pour une définition plus complète du logiciel libre, voir "Le logiciel libre, c'est quoi ?".

Pourquoi: les différences entre libre et non libre.

Aujourd'hui, votre association utilise peut-être des logiciels non libres (appelés aussi "logiciels propriétaires"), comme Windows et ses applications Word, Excel, Explorer, Outlook, ou des progiciels spécifiques aux différents "métiers" de l'association (gestion, trésorerie, adhésions, sites et forums Internet...).

Pour utiliser ces logiciels non libres, vous devez accepter les termes de leur licence d'exploitation: A l'opposé, un logiciel est dit "libre" lorsque ses auteurs ont décidé de le diffuser selon les termes d'une licence qui permet: Les droits sur un logiciel libre sont donnés à tous et ne peuvent être supprimés ou réduits par personne: une fois donnée, la liberté devient héréditaire.

Libres ou pas, les logiciels sont régis par le droit d'auteur (Copyright). Mais les auteurs de logiciel libre, eux, pensent que leurs droits ne doivent pas aller à l'encontre des vôtres, et que la valeur de leur création est dans son utilité pour vous, pas dans son prix. Pour affirmer cette volonté, ils utilisent principalement la licence GNU-GPL, (Licence Publique Générale GNU), rédigée par la Free Software Foundation, qui reprend point par point les droits cités plus haut.

L'autre différence fondamentale entre logiciel libre et non libre se retrouve dans leurs méthodes de développement. Les logiciels libres sont développés en coopération ouverte, sous forme de projets gérés par des équipes spécialisées et dont le code source est accessible à tous, chacun étant libre d'y contribuer à son niveau et selon ses compétences, de la conception jusqu'à la mise au point. Ainsi les évolutions et les corrections sont mieux réalisées, immédiatement disponibles et  réutilisables ailleurs. La disponibilité permanente du code source assure enfin leur pérennité.

Retour Haut de page

Opposés, mais pas incompatibles.

Logiciels libres et logiciels non libres s'opposent sur les droits qu'ils vous accordent (ou pas), et sur leurs méthodes de développement. Malgré ces différences fondamentales, ils restent techniquement compatibles:
Installer des logiciels libres ne remet donc pas en cause votre système informatique. De même, votre pratique des logiciels non libres est immédiatement réutilisable avec leurs équivalents libres.

Retour Haut de page

Quelques exemples de logiciel libre.

Les logiciels libres les plus connus sont: Ils font partie d'une bibliothèque de milliers de programmes libres qui s'enrichit chaque jour, dans tous les domaines, et utilisés sur des millions d'ordinateurs.

Pour plus d'informations, consultez la page "Liens Utiles".

Retour Haut de page

Passer au Logiciel Libre: Quand, comment ?

Changer pour une meilleure solution est une démarche évidente. Mais si votre association souhaite bénéficier au plus tôt des avantages éthiques, techniques et économiques du logiciel libre, elle doit néanmoins prendre en compte sa situation présente: Aucun de ces points ne représente un obstacle insurmontable s'il est correctement abordé. Passer au logiciel libre ne doit pas être une révolution, mais une évolution réfléchie et planifiée, au rythme qui convient à chacun, et sans complication supplémentaire pour les utilisateurs.

Cette "migration" vers le libre peut être envisagée à tout moment: Si vous avez un réseau interne, les serveurs peuvent être les premiers éléments à "migrer", car ce changement n'a que peu (voire aucun) impact sur les stations de travail. Très sécurisés et moins "gourmands" en mémoire, les serveurs fonctionnant sous Linux + Samba apportent une fiabilité bien supérieure aux solutions équivalents sous Windows, et pour une fraction de leur prix (correspondant au coût initial d'installation, pas aux licences ni aux frais récurrents de fonctionnement considérablement réduits).

On pourra continuer sur les stations de travail Windows. Par exemple on remplacera par des logiciels libres le navigateur Internet, la messagerie, les applications multimédia, voire toute la bureautique (MS Office -> OpenOffice), tout en restant sous Windows pour continuer à exploiter vos anciens logiciels.

Cette étape est importante, car elle influe directement sur les méthodes de travail des utilisateurs (changement d'habitudes). Le dialogue avec les utilisateurs doit être permanent. Selon les logiciels libres installés, une petite formation peut être envisagée, ainsi qu'une étude d'impact sur les données existantes (notamment les formats de fichiers).

Cela représente déjà un progrès sensible: Après cette période de transition, on pourra passer à des migrations plus importantes, comme le remplacement complet du système d'exploitation et des ses applications par des solutions libres.

Retour Haut de page
© Carlit.net - Pierre Baco. 2 rue de la Cuverie. 66670 BAGES. Tel: 06.30.58.69.29 - RCS Perpignan 404 143 992 Valid HTML 4.01! Valid CSS!
21-05-2019 - 03:01 - 54.167.47.248